Pour quelques jours, une flânerie vient prendre place à la citadelle haute de Verdun, espace exceptionnellement ouvert au public pour le Grand Festival.

A l’initiative de Djeff, se voit réuni un choix d’artistes sélectionnés pour le goût qu’ils portent à cette question du temps intermédiaire. De manière obsessionnelle ou seulement passagère dans leur travail, chacun évoque à sa manière, et dans la diversité des médias qu’ils explorent et représentent, les possibles interprétations d’un vagabondage spatial et ou temporel. Vécu, observé, entendu, rapporté… Tous donnent à expérimenter leur partie d’une définition.

Sans prétendre au panorama exhaustif, ni à la narration, c’est ici une sélection de visions, de cadrages, d’instants choisis qui tentent d’approcher, d’appréhender ce moment indéfinissable, ce blanc entre deux espaces tangibles ou allégoriques mais indubitablement apparenté au réel.